Ecoles primaires de la région Guiè
Burkina Faso

Scolarité des enfants 2011

Centre d'Instruction et d'Education Rural


Rentrée scolaire : affluence dans les écoles !

Affluence à l'école de Douré au Burkina Faso ! Les écoles primaires et secondaires du Burkina Faso ont rouvert leurs portes le 1er octobre 2010. Les écoles des villages de l'AZN enregistrent toujours des effectifs très importants.

Cela est dû au fait que les parrainages scolaires ont rendu l’école gratuite et accessible à tous grâce à la prise en charge des fournitures et des frais de scolarité ainsi que des frais médicaux.

Mais cela est dû également au fait que l'AZN, par le biais du CIER, a pu construire et mettre à disposition des populations des infrastructures scolaires décentes pour l’éducation des enfants.

Une autre raison de ces larges effectifs provient du fait que nos écoles partenaires enregistrent les plus forts taux de réussite au CEP, ce qui motive chaque parent à venir y inscrire son enfant. Il faut signaler en outre que le CIER mène également des sensibilisations de proximité auprès des enseignants pour une éducation de qualité.

Pour cette année 2010/2011, nous avons en charge cette année 2600 élèves environ, repartis dans 10 écoles. Notons cependant que certaines classes manquent toujours d’enseignants, les autorités compétentes œuvrent pour pallier ce problème en recrutant des enseignants volontaires.




Le collège de Guiè : un ouf de soulagement pour les populations !


Le nouveau collège de Guiè Attendue depuis longtemps et enfin réalisée cette année, la construction du collège de Guiè a permis d’accueillir les premiers élèves ce mois d’octobre. Au total, 2 classes de 6ème ont été ouvertes pour un effectif de 207 élèves.

Le Directeur a été officiellement installé dans ses fonctions le 6 septembre par Madame la Directrice Régionale de l’enseignement secondaire du Plateau Central en présence du maire de la commune de Dapélogo, des directeurs des CEG de Dapélogo et de Pagatenga et des responsables de l’AZN.

Deux professeurs titulaires nommés par l’Etat assurent les cours de Mathématiques, de SVT et d’Histoire-Géo. Deux autres ont été recrutés par le collège pour dispenser les cours de Français et d’Anglais.

Une classe de collégiens à Guiè Ces dernières années, trouver une place au collège demeurait un casse-tête pour les parents et élèves, de ce fait beaucoup d’élèves qui n'avaient pas réussi à entrer en 6ème étaient obligés de reprendre le CM2. Avec l’ouverture du collège de Guiè, bon nombre d’enfants se sont procuré facilement une place.
De plus, le rapprochement facilite le suivi de la scolarité par les parents et permet aux enfants de rester dans leur famille.

Nous remercions tous les parrains qui nous soutiennent dans notre action de scolarisation des enfants de la région de Guiè. La construction du premier collège dans cette zone rurale est la preuve que votre aide porte ses fruits. Le niveau scolaire des élèves est en constante amélioration, même s’il reste des efforts à faire.

Les responsables du CIER
Novembre 2010





Ces enfants qui désirent tant apprendre à lire et écrire


Apprendre à lire et écrire à l'école primaire au Burkina Faso L’année scolaire 2010-2011 avait plutôt bien commencé car les cours ont repris dès le début d'octobre, contrairement aux années précédentes où la rentrée effective n’avait eu lieu qu’en novembre.

Encouragés par une pluviométrie favorable, les parents d’élèves étaient au rendez-vous pour les inscriptions et réinscriptions des leurs enfants. Ce faisant, la parité entre filles et garçons ne se discute plus, nous enregistrons même dans certaines écoles plus de filles que de garçons. Les écoles partenaires du CIER connaissent un essor de leurs effectifs qui ne cessent d’augmenter. La conséquence de cet afflux est que plusieurs écoles nous sollicitent déjà pour une extension de leurs infrastructures scolaires.
Classe d'école primaire dans la région de Guiè au Burkina Faso

Si l'on peut dire que la rentrée s’est globalement bien déroulée, il y a malheureusement des classes qui sont restées fermées jusqu’à la fin du 1er trimestre. Nous n’avons en effet pas pu ouvrir certaines classes faute d’enseignants à leur attribuer.

Cette pénurie n’est pas que locale mais se fait sentir sur tout le territoire national. Le manque de professeurs défavorise les plus jeunes élèves (les CP surtout) car les enseignants sont en priorité affectés dans les classes supérieures.




Un deuxième trimestre chaotique


Classe d'école primaire dans la région de Guiè au Burkina Faso Le 2ème trimestre a été émaillé de troubles qui ont gagné l’ensemble du pays, obligeant notre gouvernement à réagir. Par décret ministériel, il a décidé la fermeture de tous les établissements scolaires burkinabé.

Ces troubles ont débuté le 20 février dans la région du Centre Sud du Burkina Faso après le décès suspect d’un collégien de 3ème qui aurait succombé aux coups donnés par des policiers. Cette mort a plongé le pays dans une crise importante car tous les élèves sont sortis dans la rue, ils ont brûlé des commissariats de police et un certain nombre d’autres biens publics.

Cette « insurrection » a duré un mois et, pour apaiser les esprits, le gouvernement a renvoyé tous les élèves et étudiants à la maison en congés anticipés. Ainsi, les vacances du 2ème trimestre qui auraient dû avoir lieu du 24 mars au 5 avril ont été avancées au début du mois de mars.
Elèves d'école primaire au Burkina Faso
Au 2ème trimestre, les enfants n’ont donc eu que 7 semaines de cours. Les établissements qui ont programmé l’année scolaire en trimestres tentent de calculer les moyennes des enfants à partir des quelques devoirs qu’ils ont eu durant ces 7 semaines de cours.

Les cours ont repris le 28 mars dernier et se poursuivent normalement, cependant le sort des élèves en année d’examen demeure préoccupant puisqu’ils ne pourront pas finir les programmes et les sujets des examens n’en tiendront malheureusement pas compte. Pour y remédier, le calendrier des examens et des concours s’est vu repoussé.

Nous espérons de tout cœur que nos élèves ne seront pas trop pénalisés et pour l’heure les professeurs tentent de rattraper le retard. Mais la tâche parait insurmontable. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant des résultats des examens de fin d’année.

Avec tous nos remerciements pour votre précieux soutien !

Les responsables du CIER
Avril 2011








Scolarité des enfants de la région de Guiè
Soutien scolaire : Cours de vacances

Archives : Année scolaire 2013
Année scolaire 2012
Année scolaire 2011
Année scolaire 2010
Année scolaire 2009
Année scolaire 2008
Cours d'été 2008
Cours d'été 2007




Parrainer un écolier
Parrainer un collégien
Offrir un cadeau à un écolier
Offrir un cadeau à un collégien

L'AZN - Association Zoramb Naagtaaba

La Ferme Pilote de Guiè
Agenda 2009   Agenda 2008   2007   2006
Rapport d'activité 2006   2005   2004

Renaissance d'une terre
Programme de développement agricole
Lutte contre la désertification
Aménagement d'un périmètre bocager
Méthode de refertilisation des sols
Vers un bocage sahélien

Données pluviométriques enregistrées à Guiè
Volet Santé de l'AZN
Poste de Santé Primaire de Guiè
Construction d'une MATERNITE à Guiè

Les Ecoliers de Guiè

La Ferme Pilote
News du mois

AZN, les archives







Parrainage d'enfant Burkina Faso

M. M.Mme Mme Mlle
parrainer un enfant : envoyer le formulaire * Nom / Prénom
* E-mail 
Adresse

C.Postal  Ville 
Pays 
* champs obligatoires
Je souhaite :
Ma contribution mensuelle : 10 € (minimum)  15 €   30 €   autre   €
Calcul de la réduction fiscale
J'opte pour le prélèvement mensuel automatique et vous joins par courrier
     l'autorisation de prélèvement remplie et signée accompagnée d'un RIB.
            → Imprimer le formulaire de prélèvement

J'envoie un chèque de € pour les premiers mois de parrainage
    et j'enverrai un nouveau chèque à l'issue de cette période.

Je procéderai par virement bancaire ou virement international.
En cas de problème pour l'envoi de ce formulaire,
contactez-nous par le biais de votre messagerie.




Parrainer un enfant avec SOS ENFANTS
Association humanitaire loi 1901 reconnue d'utilité publique
haut de page
8, rue du Château des Rentiers - 75013 - PARIS
Tél : 01 45 83 75 56 - Fax : 01 45 85 53 60
Mentions légales


Partager Facebook Twitter Google MySpace Del.icios.us

Voir aussi

L'association et ses actions d'éducation
Action humanitaire dans le monde

Les parrainages d'enfants
Parrainage individuel ou collectif

Comment aider ?  Comment participer ?

Coordonnées bancaires

La Banque Postale - Agence La Source
Cpte N° 35 838 30 H 033
IBAN : FR04 2004 1010 1235 8383 0H03 397
BIC : PSSTFRPPSCE Don en ligne

Hébergement offert
Annuaire liens durs des Corrigés du Web   Merci à notre hébergeur gratuit.   Copyright Aider sans assister - SOS Enfants

Association de parrainage d'enfants Les nouvelles de SOS Enfants Partager sur Face Book Partager sur Twitter Ajouter un favori sur Google