Ecoles primaires de la région Guiè
Burkina Faso

Scolarité des enfants 2013

Centre d'Instruction et d'Education Rural


L’enthousiasme grandissant !

Une classe d'école primaire à Guiè au Bukina Faso Construites récemment, les classes de l’école B à Guiè sont claires et spacieuses, propices à l’étude.

L’année scolaire 2012-2013 qui tire à sa fin connaît une grande ferveur malgré les difficultés rencontrées ça et là. Grâce au parrainage primaire qui rend l’école accessible à tous les enfants, nos écoles partenaires accueillent plus d’enfants d’année en année, d’où la nécessité de normaliser certaines écoles qui ne comptent que trois classes et reconstruire d’autres écoles, comme celle de Babou qui est en très mauvais état.

Très vétuste, l’école de Babou menace de s’écrouler par temps de pluie.
les élèves dans leur classe d'école primaire à Babou Avec la saison pluvieuse qui s’annonce, les cours deviennent assez chaotiques car les enseignants de cette école sont obligés de renvoyer les élèves chez eux à chaque fois qu’une pluie se prépare, de peur que le bâtiment ne s’écroule sur les enfants.

Il faut bien avouer que les difficultés sont vraiment innombrables : écoles saturées et classes pleines à craquer, bâtiments délabrés, manque de table-bancs et de manuels scolaires, insuffisance des cantines scolaires…
Malgré cela, chacun tient bon et enseignants, élèves et parents d’élèves se serrent les coudes à la recherche du savoir.

Dès les premières semaines, écoles et collèges ont été envahis pour les inscriptions scolaires. Les cours ont aussitôt commencé dès les premiers jours. Beaucoup de classes sont cependant restées sans instituteur pendant deux ou trois mois. Dans les écoles à six classes, trois instituteurs sur six manquaient. Certaines écoles ont dû faire appel à des jeunes qui avaient le BEPC pour occuper les enfants en classes.
En réponse à ce manque crucial, le gouvernement a recruté pour la 2ème fois des enseignants pour l’ensemble des postes vacants.




Les bienfaits de la cantine scolaire

Cantine scolaire de l'école primaire de Kouila au Burkina Faso Depuis le retrait des partenaires de l’éducation nationale au Burkina Faso dans la dotation des vivres pour les cantines scolaires, la vie de nos élèves dans les écoles primaires est devenue assez difficile. La plupart de nos écoles ne sont plus en mesure de servir un repas aux enfants en milieu de journée. Seules certaines écoles comme Kouila, Cissé-Yargho et souvent Babou et Namassa (quand il y a un excédent) bénéficient d’une cantine grâce à la générosité de SOS Enfants, un de nos partenaires clés au niveau de l’éducation.

Cantine scolaire de l'école de Kouila, dans la région de Guiè au Burkina Faso Ces écoles bénéficiaires ont un bon rendement en ce sens que, en plus de la motivation qu’elle donne aux élèves pour venir à l’école tous les jours, la présence de la cantine amène les élèves à participer activement aux cours puisqu’ils savent qu’à midi ils auront un repas (en atteste leurs enseignants), elle permet aussi aux élèves de rester à midi à l’école et réviser leurs leçons.

A côté de cela, les écoles qui n’ont pas de cantine scolaire éprouvent de sérieuses difficultés pour l’organisation des cours et le suivi des leçons en raison d’un certain manque de régularité et d’assiduité des élèves.

Les responsables du CIER
Mai 2013








Scolarité des enfants de la région de Guiè
Soutien scolaire : Cours de vacances

Archives : Année scolaire 2013
Année scolaire 2012
Année scolaire 2011
Année scolaire 2010
Année scolaire 2009
Année scolaire 2008
Cours d'été 2008
Cours d'été 2007




Parrainer un écolier
Parrainer un collégien
Offrir un cadeau à un écolier
Offrir un cadeau à un collégien

L'AZN - Association Zoramb Naagtaaba

La Ferme Pilote de Guiè
Agenda 2009   Agenda 2008   2007   2006
Rapport d'activité 2006   2005   2004

Renaissance d'une terre
Programme de développement agricole
Lutte contre la désertification
Aménagement d'un périmètre bocager
Méthode de refertilisation des sols
Vers un bocage sahélien

Données pluviométriques enregistrées à Guiè
Volet Santé de l'AZN
Poste de Santé Primaire de Guiè
Construction d'une MATERNITE à Guiè

Les Ecoliers de Guiè

La Ferme Pilote
News du mois

AZN, les archives







Parrainage d'enfant Burkina Faso

M. M.Mme Mme Mlle
parrainer un enfant : envoyer le formulaire * Nom / Prénom
* E-mail 
Adresse

C.Postal  Ville 
Pays 
* champs obligatoires
Je souhaite :
Ma contribution mensuelle : 10 € (minimum)  15 €   30 €   autre   €
Calcul de la réduction fiscale
J'opte pour le prélèvement mensuel automatique et vous joins par courrier
     l'autorisation de prélèvement remplie et signée accompagnée d'un RIB.
            → Imprimer le formulaire de prélèvement

J'envoie un chèque de € pour les premiers mois de parrainage
    et j'enverrai un nouveau chèque à l'issue de cette période.

Je procéderai par virement bancaire ou virement international.
En cas de problème pour l'envoi de ce formulaire,
contactez-nous par le biais de votre messagerie.




Parrainer un enfant avec SOS ENFANTS
Association humanitaire loi 1901 reconnue d'utilité publique
haut de page
8, rue du Château des Rentiers - 75013 - PARIS
Tél : 01 45 83 75 56 - Fax : 01 45 85 53 60
Mentions légales


Partager Facebook Twitter Google MySpace Del.icios.us

Voir aussi

L'association et ses actions d'éducation
Action humanitaire dans le monde

Les parrainages d'enfants
Parrainage individuel ou collectif

Comment aider ?  Comment participer ?

Coordonnées bancaires

La Banque Postale - Agence La Source
Cpte N° 35 838 30 H 033
IBAN : FR04 2004 1010 1235 8383 0H03 397
BIC : PSSTFRPPSCE Don en ligne

Hébergement offert
Annuaire liens durs des Corrigés du Web   Merci à notre hébergeur gratuit.   Copyright Aider sans assister - SOS Enfants

Association de parrainage d'enfants Les nouvelles de SOS Enfants Partager sur Face Book Partager sur Twitter Ajouter un favori sur Google