Ecoles primaires de la région Guiè
Burkina Faso

Scolarité des enfants

Centre d'Instruction et d'Education Rural

L'école primaire A de Guiè

Une classe de l'école primaire Guiè A au Bukina Faso
C'est la plus ancienne de nos écoles, c'est aussi elle qui scolarise le plus grand nombre d’élèves avec 457 élèves dont 223 Filles et 234 garçons. Chacune des deux classes de CP accueille en moyenne 70 élèves.
Son taux de réussite de près de 90% au Certificat d’Etudes Primaires en 2012-2013 lui donne une excellente réputation.

Grâce à l’appui de l’état, l’école offre actuellement à ses élèves un repas tous les midis, ce plat est composé du riz mélangé à des haricots et accompagné d’huile.
Malheureusement, cette aide de l’état est éphémère puisque la dotation ne couvre que le 2ème trimestre qui a pris fin le 22 mars dernier.
Cela sous-entend que les enfants revivront au 3ème trimestre leur peine d’antan, à savoir rentrer à la maison chaque midi et revenir avant 15 heures, à la merci du soleil et du vent porteur de la méningite et des maux de tête.




L'école primaire B de Guiè

L'école primaire B de Guiè La 2ème école de Guiè s’est ouverte en 2004 pour soulager l’école de Guiè A qui était pleine à craquer. Elle compte cette année 346 élèves inscrits, à savoir 150 filles et 196 garçons.

Les élèves de l’école B n’ont pas de cantine non plus, ils ont simplement bénéficié d’une dotation de l’état pour organiser deux mois de cantine au 1er trimestre.
Or le 1er trimestre est le moment où les paysans font leurs récoltes et où ils disposent donc de céréales. Ils n’ont pas de mal à nourrir leurs enfants à cette période. Aussi, d’un commun accord avec l’Association des Parents d’Elèves, l’école avait décidé de faire les deux mois de cantine au 3ème trimestre, au moment où les familles disposent de moins de moyens pour donner à manger à leurs enfants.
Sur le chemin de l'école à Guiè au Bukina Faso Malheureusement, l’école a été sommée d’utiliser immédiatement les vivres et de transmettre le rapport de gestion dans les plus brefs délais. C’est pourquoi la cantine est fermée depuis le 1er trimestre et les enfants sont obligés de rentrer chaque midi chercher de quoi manger, d’où les retard et les absences pour ceux qui ne trouvent rien à la maison.




L'école primaire de Kouila

Cantine scolaire de l'école primaire de Kouila au Burkina Faso Elle a un effectif de 209 élèves répartis en 5 classes. En effet, cette année, il n’y a pas de classe de CE1 car en octobre 2011, par manque d’enseignant pour la classe de CP1, l’école n’avait pas pu recruter de nouveaux élèves.

C’est une école bien particulière dans la mesure où les filles s’imposent, tant par leur nombre que par les résultats scolaires. L’école compte cette année 115 filles et 94 garçons. Pour ce qui est des résultats scolaires, parmi les 5 premiers de chaque classe, il y a au moins 3 filles.

Ce phénomène s’explique par le fait que cette école, grâce à l’appui de SOS Enfants, dispose toute l’année d’une cantine scolaire.

Cette cantine incite fortement les parents à scolariser leurs filles pour bénéficier des repas de midi. De plus, les enfants et leurs parents n’ont plus de craintes pour les repas de midi, les enfants n’ont plus besoin de rentrer à midi à la maison. A midi, après les cours, la joie se lit sur tous les visages et l’école vit une ambiance très joyeuse. L’après-midi, les enfants sont en forme pour continuer à travailler. Et les résultats scolaires s’en ressentent !




L'école primaire de Doanghin

Classe de l'école primaire de Doanghin au Burkina Faso Son effectif est de 140 élèves répartis en 4 niveaux. L’école a dû transformer un de ses deux préaux en salle de classe pour abriter les nouveaux CP1 accueillis cette année.

La nécessité de construire trois autres classes se fait de plus en plus pressante.
L’année prochaine, l’école n’aura pas la place nécessaire pour recruter de nouveaux enfants, ou alors il faudra les accueillir sous une paillotte, ce qui ne sera pas sans conséquences car les intempéries (harmattan, soleil et mousson) leur seront assurément hostiles.
L’école a bénéficié pour la première fois d’une dotation en vivres pour alimenter sa cantine scolaire, mais comme les autres écoles, cette dotation ne couvre que le 2ème trimestre, ce qui nous laisse entrevoir des difficultés certaines pour le 3ème trimestre qui verra certainement une baisse de la qualité des activités de l’école.




L’école primaire de Douré

Sur un effectif de 275 élèves, l’école compte 128 filles. Dans cette école travaillent un directeur et une équipe d’enseignants très dynamiques.
Stock de céréales pour la cantine scolaire de Douré au Burkina Faso
Cette école est une figure dans la circonscription d’enseignement de base de Toéghin en ce sens qu’elle a toujours fait partie des trois meilleures écoles pour les différents examens scolaires. Ceci a valu au directeur d’être élevé au rang de Chevalier de l’Ordre de Mérite.

Malheureusement, cette école n’a bénéficié d’aucune dotation pour l’alimentation des enfants. Mais l’école et son Association des Parents d’Elèves ont eu la bonne initiative en début de récoltes de demander aux parents de cotiser 3 kg de mil par élève. Ce stock de mil permettra de faire fonctionner une petite cantine pour donner à manger aux enfants chaque midi dès le début du 3ème trimestre.




L'école primaire de Babou

Classe de l'école primaire de Babou au Burkina Faso L’école de Babou est la plus petite de nos écoles partenaires, son effectif n’est que de 114 élèves au total, avec 50 filles et 64 garçons. Cette désaffection est causée en majeure partie par l’état très défectueux du bâtiment.

Cette école est dite multigrade, chacune des trois classes regroupe deux niveaux d’étude. Nous avons le CP1 avec le CP2, le CE1 avec le CE2 et le CM1 avec le CM2.

Cela constitue un double travail pour les instituteurs qui doivent occuper les enfants en même temps.

Ces instituteurs, malgré leur cadre de travail qui laisse à désirer, consacrent tous leurs efforts pour la réussite des enfants, même s’ils sont obligés de libérer les enfants lors des grosses pluies. En effet, quand il pleut, il y a alors beaucoup d’infiltrations et les parents craignent que l’école ne s’effondre.

La cantine de l’école de Babou est fonctionnelle depuis le début du 2ème trimestre, mais elle voit déjà tarir ses vivres car la dotation ne couvre que ce trimestre, comme dans la majorité des écoles.




L'école primaire de Samissi

Ecole primaire de Samissi au Burkina Faso L’école de Samissi compte 252 élèves, 109 filles et 143 garçons repartis dans 5 salles de classe.

Elle ne dispose pas cette année de CM1 parce qu’il y a eu il y a quelque temps une année sans recrutement d’enfants par manque d’enseignants.

C’est une école qui a longtemps souffert du manque d’enseignants et de leurs mutations trop fréquentes.

Depuis les deux dernières années, nous constatons que l’équipe enseignante est stable et qu’une quiétude parfaite règne à l’école.
La cantine scolaire n’a ouvert ses portes que pour le 2ème trimestre, les enfants n’auront plus de quoi manger à l’école au retour des congés d’avril et le pire est à craindre car la méningite a déjà commencé à sévir dans notre région.




L'école primaire de Namassa

Ecole primaire de Namassa au Burkina Faso Elle accueille cette année 223 élèves, soit 121 filles et 102 garçons, répartis dans 4 classes.

L’école a bénéficié depuis l’année dernière de la construction de trois classes supplémentaires.

Cela a permis d’ouvrir une classe de CP1 cette année. Auparavant, le recrutement d’élèves se faisait tous les deux ans.

Dirigée par le même directeur depuis son ouverture en 2009-2010, cette école continue de réaliser des prouesses dans ses résultats scolaires.

En plus de sa traditionnelle cantine endogène (cantine mise en place par les parents d’élèves, qui commence toujours à partir du 2ème trimestre), l’école a également bénéficié de la dotation des vivres de l’état. Cet ajout permettra aux enfants de manger jusqu’à fin avril à en croire le directeur de l’école.




L'école primaire de Cissé-Yargho

Classe de l'école de Cissé-Yargho au Burkina Faso L’école de Cissé-Yargho est animée par une équipe totalement féminine qui se bat inlassablement pour l’ouverture au monde de ses 320 élèves, dont 158 filles et 162 garçons. Elle est une école de référence au vu du climat propice à l’éducation que génèrent l’Association des Parents d’Elèves et l’équipe enseignante.

Avant la construction de ses trois classes supplémentaires en 2011, cette école recrutait des enfants tous les deux ans seulement. Cela privait beaucoup d’enfants du village de la chance de pouvoir aller à l’école.

Une difficulté majeure reste le manque de livres de lecture. Les enfants se mettent à deux ou trois pour lire et tout le monde n’en dispose pas pour réviser à la maison.
Par contre, l’école a eu la chance de bénéficier d’un financement pour sa cantine scolaire qui a fonctionné jusqu’en février avant d’enchainer avec les vivres fournis par l’état. Ce stock de l’état se videra avant la fin avril.


Nous vous remercions très sincèrement, chers Parrains et Marraines, chers Donateurs, au nom de tous ces enfants à qui vous offrez la possibilité d’accéder à l’école. Grâce à vous tous, l’analphabétisme recule dans nos villages pour le développement de notre population.

Les responsables du CIER
Avril 2014








Scolarité des enfants de la région de Guiè
Soutien scolaire : Cours de vacances

Archives : Année scolaire 2013
Année scolaire 2012
Année scolaire 2011
Année scolaire 2010
Année scolaire 2009
Année scolaire 2008
Cours d'été 2008
Cours d'été 2007




Parrainer un écolier
Parrainer un collégien
Offrir un cadeau à un écolier
Offrir un cadeau à un collégien

L'AZN - Association Zoramb Naagtaaba

La Ferme Pilote de Guiè
Agenda 2009   Agenda 2008   2007   2006
Rapport d'activité 2006   2005   2004

Renaissance d'une terre
Programme de développement agricole
Lutte contre la désertification
Aménagement d'un périmètre bocager
Méthode de refertilisation des sols
Vers un bocage sahélien

Données pluviométriques enregistrées à Guiè
Volet Santé de l'AZN
Poste de Santé Primaire de Guiè
Construction d'une MATERNITE à Guiè

Les Ecoliers de Guiè

La Ferme Pilote
News du mois

AZN, les archives







Parrainage d'enfant Burkina Faso

M. M.Mme Mme Mlle
parrainer un enfant : envoyer le formulaire * Nom / Prénom
* E-mail 
Adresse

C.Postal  Ville 
Pays 
* champs obligatoires
Je souhaite :
Ma contribution mensuelle : 10 € (minimum)  15 €   30 €   autre   €
Calcul de la réduction fiscale
J'opte pour le prélèvement mensuel automatique et vous joins par courrier
     l'autorisation de prélèvement remplie et signée accompagnée d'un RIB.
            → Imprimer le formulaire de prélèvement

J'envoie un chèque de € pour les premiers mois de parrainage
    et j'enverrai un nouveau chèque à l'issue de cette période.

Je procéderai par virement bancaire ou virement international.
En cas de problème pour l'envoi de ce formulaire,
contactez-nous par le biais de votre messagerie.




Parrainer un enfant avec SOS ENFANTS
Association humanitaire loi 1901 reconnue d'utilité publique
haut de page
8, rue du Château des Rentiers - 75013 - PARIS
Tél : 01 45 83 75 56 - Fax : 01 45 85 53 60
Mentions légales


Partager Facebook Twitter Google MySpace Del.icios.us

Voir aussi

L'association et ses actions d'éducation
Action humanitaire dans le monde

Les parrainages d'enfants
Parrainage individuel ou collectif

Comment aider ?  Comment participer ?

Coordonnées bancaires

La Banque Postale - Agence La Source
Cpte N° 35 838 30 H 033
IBAN : FR04 2004 1010 1235 8383 0H03 397
BIC : PSSTFRPPSCE Don en ligne

Hébergement offert
Annuaire liens durs des Corrigés du Web   Merci à notre hébergeur gratuit.   Copyright Aider sans assister - SOS Enfants

Association de parrainage d'enfants Les nouvelles de SOS Enfants Partager sur Face Book Partager sur Twitter Ajouter un favori sur Google