Une maison pour les enfants de la rue

Rond-point Ngaba à Kinshasa

Jean-Pierre GODDING, Décembre 2005



Depuis le début du mois d'octobre, nous avons quitté nos locaux provisoires prêtés par la paroisse Sainte-Christine pour nous installer dans une maison que nous louons à présent et qui abrite toutes les activités du projet.

Ouverture d'une maison pour enfants de la rue à Kinshasa Nous avons demandé aux enfants de nous trouver un nom pour la maison : ils ont eu beau chercher, rien ne leur est venu à l'esprit spontanément.
Par contre, entre eux, ils ont rapidement pris l’habitude de dire : nous allons à notre maison, ou nous venons de notre maison.

Nous avons été émus et très touchés par cette expression et avons dès lors retenu ce mot pour baptiser à la fois la maison et le projet lui-même : Création d'un centre pour enfants des rues à Kinshasa

NDAKO YA BISO
Notre maison
Octobre et novembre ont été des mois de travaux d'aménagement : le mur de clôture a été relevé et un portail métallique placé pour bien fermer la parcelle et empêcher les entrées et sorties non contrôlées. Une deuxième douche a été construite ainsi que deux bacs à lessive. Des nouvelles serrures ont été placées sur chaque porte de la maison. L'électricité intérieure a été refaite. Et ce n'est qu'à la fin du mois de novembre que nous avons enfin eu l'eau courante dans la maison.



Ouverture d'une maison pour enfants de la rue à Kinshasa L'alimentation des enfants de la rue Les activités des enfants

Horaires du centre

Ouverture d'une maison pour enfants de la rue à Kinshasa La maison reste fermée le matin, les enfants étant invités à vaquer à leurs petites occupations lucratives sur le marché.

Ils sont accueillis à partir de midi. Ils peuvent prendre une douche, faire leur lessive, se reposer ou jouer : ils ont à leur disposition un baby-foot, des billes, des ballons et une très grande cour extérieure.

L'alphabétisation se fait l'après-midi, de 15h à 16h30, les enfants sont répartis en deux groupes différents suivant leur niveau. C’est également le moment où ils peuvent faire se faire soigner à l’infirmerie. Puis, à 16h30, un repas chaud leur est servi, avant qu’ils ne repartent pour rejoindre le rond-point.

L'objectif est de leur assurer de meilleures conditions de vie, dans une ambiance familiale, mais pas de leur offrir un logement ou une maison d'accueil, le but véritable étant de les amener à prendre eux-mêmes la décision de retourner dans leur famille. Ce nouveau climat d'accueil semble faire son effet, plusieurs enfants qui ne parvenaient jusqu’alors pas à faire ce choix nous ont demandé récemment de les aider à retrouver leur famille.




Ouverture d'une maison pour enfants de la rue à Kinshasa La santé des enfants de la rue L'alimentation


Une cantine pour les enfants de la rue au centre Ndako Ya Biso à Kinshasa Dès le mois de novembre, la Caritas ayant accepté de nous offrir chaque mois quelques sacs de farine de maïs pour aider au démarrage, nous avons pu commencer à servir un repas chaud quotidien aux enfants.

Le démarrage de cette « cantine » a été couronné de succès et a entraîné une plus grande régularité dans la fréquentation du centre par les enfants.

Ce service exige de nous un important travail supplémentaire ; heureusement, les mamans de la paroisse ont accepté de venir nous aider à préparer le repas des enfants : deux ou trois mamans viennent chaque jour de la semaine suivant un calendrier qu'elles ont établi avec Brigitte qui a pris la responsabilité de l'organisation des repas.

Nous avons profité du démarrage de la cuisine pour administrer à tous les enfants un médicament de déparasitage intestinal, ce que nous ferons tous les trois mois désormais, en raison de leurs conditions d'alimentation difficiles dans la rue.



Ouverture d'une maison pour enfants de la rue à Kinshasa L'alphabétisation des enfants de la rue Les soins de santé


Une infirmerie pour les enfants de la rue au centre Ndako Ya Biso à Kinshasa Une petite infirmerie accueille les enfants de la rue tous les après-midi de 15 à 17h dans notre maison.

Martin et Suzanne, deux jeunes de la Communauté du Chemin-Neuf qui viennent d’achever leurs études d'infirmier, y assurent bénévolement les permanences.

Ils y soignent les nombreuses blessures des enfants et traitent les affections courantes qu’ils présentent : paludisme, parasitoses, plaies, brûlures et maladies de peau (teigne et mycoses) ...




Ouverture d'une maison pour enfants de la rue à Kinshasa La réinsertion des enfants de la rue Les cours d'alphabétisation


Alphabétisation des enfants de la rue au centre Ndako Ya Biso à Kinshasa Les enfants viennent volontiers aux cours d’alphabétisation et y apprennent une certaine discipline collective.

Le nombre d'enfants présents à chaque cours varie entre 17 et 25. Ils sont divisés en deux niveaux : ceux qui ne savent ni lire ni écrire, ou très peu, et ceux qui se débrouillent déjà.

Les jeunes du deuxième cours sont motivés et progressent bien en français et en calcul.
Nous rencontrons plus de problèmes avec les enfants du premier niveau, qui sont réellement analphabètes. Certains évoluent difficilement parce qu'ils sont habitués à prendre de la drogue et n'arrivent pas à concentrer leur attention.
Fanny et Brigitte se partagent les cours : l'une se charge des plus avancés, l'autre des débutants (lecture, écriture et calcul).




Ouverture d'une maison pour enfants de la rue à Kinshasa L'équipe d'animation des enfants de la rue La réinsertion familiale


Ouverture d'une maison pour enfants de la rue à Kinshasa Notre équipe a été sérieusement éprouvée dans son travail ces deux derniers mois : Arnold a connu de gros soucis suite à la maladie de son épouse (elle va mieux aujourd'hui) et Fanny, notre jeune étudiante-enseignante, est ponctuellement hors course, le temps de traiter la tuberculose dont elle est atteinte.

Malgré cela, nous avons eu la joie de ramener 7 enfants dans leur famille. Vous pouvez lire le résumé de leur histoire parmi celles de tous les enfants déjà réinsérés depuis décembre 2004. Ces réinsertions, à l’exception de l’une d’entre elle qui demandera un suivi très vigilant de notre part, semblent durables et peuvent être considérées comme définitives. C’est pour nous une belle récompense !




Ouverture d'une maison pour enfants de la rue à Kinshasa En savoir plus L'équipe d'encadrement


Les animateurs du Centre Ndako Ya Biso à Kinshasa Depuis le 1er décembre 2005, Martin est engagé à plein temps comme deuxième animateur pour le centre. Sur la photo, il porte une chemise rose.
Sa compétence et son amour des enfants sont les bienvenus et soulageront Arnold.

Logé sur place, Martin fait également office de gardien de nuit pour notre maison.
Un gardien de jour, Jean-Pierre, a été engagé de manière à pouvoir assurer une permanence d'accueil. Vêtu de noir, il figure à gauche sur la photo.

L'équipe est ainsi passée en trois mois de 2 à 5 personnes. Et la maison s'est vraiment mise en route.
Le déménagement d'Arnold (à proximité de notre nouvelle maison) et la maladie de Fanny ont certes un peu désorganisé le travail ces derniers temps mais, heureusement, deux nouveaux jeunes bénévoles, Anne-Marie et Pater, viennent nous aider chacun deux après-midi par semaine pour l'alphabétisation et l'animation des enfants.





Si vous le souhaitez, vous pouvez vous associer à cette action et
parrainer les enfants de la rue du rond-point Ngaba.


enfants de la rue en RD du Congo Grâce à votre soutien, vos filleuls verront leurs conditions de vie adoucies, les uns reprendront le chemin de l'école, d'autres entreprendront une formation professionnelle.
Certains pourront retrouver leur famille et tous, grâce à vous, auront une chance de vivre enfin leur vraie vie d'enfant.





Les débuts : Ndako Ya Biso, une maison pour les enfants de la rue
Un lieu d'espoir : Une nouvelle maison pour les enfants de la rue

Un exemple concret : L'histoire de Jonas
Un phénomène préoccupant : Les enfants sorciers
Des résultats parlants : Les enfants réinsérés dans leur famille
Des récits poignants : Témoignages d'enfants
Sensibilisation et prévention : Les enfants des rues et la drogue

Activités du centre : Agenda des activités 2007 à titre d'exemple
Sensibilisation de la population : Fête du voisinage Avril 2011
Un atout précieux : Colonie de vacances pour les enfants des rues
enfants de la rue réinsérés au Congo Kinshasa




Parrainer les enfants de Kinshasa
Offrir un cadeau aux enfants
Aider les enfants sorciers
Don en ligne pour les enfants

Dernières nouvelles
des

Enfants des rues
de Kinshasa



Aide aux enfants de la rue de Kinshasa
Action humanitaire à Kinshasa, historique et détails

La RD Congo en quelques lignes
Carte de la RD Congo




Le parrainage d'enfants à Kinshasa
Le parrainage d'enfants à Kinshasa vous tente ?

Remplissez le formulaire ci-dessous et expédiez-le-nous sans attendre !

Le parrainage d'enfants à Kinshasa pour leur offrir les moyens de construire leur propre avenir Le parrainage d'enfants à Kinshasa pour un développement durable de cette région Le parrainage d'enfants à Kinshasa pour leur permettre de vivre leur vie d'enfant





Le parrainage d'enfants à Kinshasa correspond à un parrainage collectif d'enfants. En le choisissant, vous devenez la marraine ou le parrain de tous les enfants de la rue du rond-point Ngaba.

A ce titre, vous recevrez régulièrement de leurs nouvelles. Nous vous enverrons des photos et y joindrons, de temps à autre, une lettre écrite par l'un des enfants ou un de leurs dessins que nous aurons choisi pour vous.

Vous pourrez répondre à ces courriers et envoyer vos encouragements à vos filleuls, il vous suffira de nous faire parvenir votre lettre que nous nous ferons un plaisir de leur transmettre.
Si vous souhaitez leur envoyer un colis, nous vous conseillons d'utiliser notre service de cadeaux en ligne qui, dans la lignée du commerce équitable, vous permet d'offrir aux enfants des objets qui seront achetés directement sur le marché local.

Nous vous demandons d'adresser toute correspondance à notre siège social, nous nous chargerons de la faire parvenir à Kinshasa.

En savoir plus sur l'envoi de courrier aux filleuls





Parrainage Kinshasa

M. M.Mme Mme Mlle
parrainer un enfant : envoyer le formulaire * Nom / Prénom
* E-mail 
Adresse

C.Postal  Ville 
Pays 
* champs obligatoires
Je souhaite :
Ma contribution mensuelle : 10 € (minimum)  15 €   30 €   autre   €
Calcul de la réduction fiscale
J'opte pour le prélèvement mensuel automatique et vous joins par courrier
     l'autorisation de prélèvement remplie et signée accompagnée d'un RIB.
            → Imprimer le formulaire de prélèvement

J'envoie un chèque de € pour les premiers mois de parrainage
    et j'enverrai un nouveau chèque à l'issue de cette période.

Je procéderai par virement bancaire ou virement international.
En cas de problème pour l'envoi de ce formulaire,
contactez-nous par le biais de votre messagerie.




Parrainer un enfant avec SOS ENFANTS
Association humanitaire loi 1901 reconnue d'utilité publique
haut de page
8, rue du Château des Rentiers - 75013 - PARIS
Tél : 01 45 83 75 56 - Fax : 01 45 85 53 60
Mentions légales


Partager Facebook Twitter Google MySpace Del.icios.us

Voir aussi

L'association et ses actions d'éducation
Action humanitaire dans le monde

Les parrainages d'enfants
Parrainage individuel ou collectif

Comment aider ?  Comment participer ?

Coordonnées bancaires

La Banque Postale - Agence La Source
Cpte N° 35 838 30 H 033
IBAN : FR04 2004 1010 1235 8383 0H03 397
BIC : PSSTFRPPSCE Don en ligne

Hébergement offert
Annuaire liens durs des Corrigés du Web   Merci à notre hébergeur gratuit.   Copyright Aider sans assister - SOS Enfants

Association de parrainage d'enfants Les nouvelles de SOS Enfants Partager sur Face Book Partager sur Twitter Ajouter un favori sur Google