Compte-rendu de mission

Bipindi, sud du Cameroun

Le FONDAF, Foyer NOTRE-DAME de la FORÊT

par Geneviève FABRE


SOS Enfants et la communauté des Pygmées Bagyeli de Bipindi au Cameroun
Situé à trois heures de piste de la ville la plus proche, sans liaison téléphonique, Bipindi est un lieu très isolé de la province de Kribi au Sud du Cameroun

Le FONDAF y a été fondé il y a plus de 50 ans par les Petites Sœurs de Jésus relayées dans leur action par les religieuses de l’Assomption.

A l’origine œuvre sociale de la mission catholique, le FONDAF est devenu une association de droit camerounais juridiquement indépendante. Il s'est vu récemment confié à des laïcs et un nouveau projet a été initié, dans la continuité du précédent.





Objectifs


L'objectif principal du FONDAF est de réduire la marginalisation du peuple Pygmée Bagyeli par l’éducation tout en le préparant à la sédentarisation.

SOS Enfants et la communauté des Pygmées Bagyeli de Bipindi au Cameroun Le Foyer accueille en internat 110 jeunes Pygmées de 4 à 16 ans. Ces derniers sont scolarisés et bénéficient de formations dans divers domaines (production d’huile de palme, élevage…), participant ainsi à l’amélioration de leurs conditions de vie.

Un programme de formation d’animateurs encadreurs est également organisé. Ce sont tous des anciens élèves Pygmées du foyer.

Les Pygmées prennent ainsi conscience de l’importance de l’éducation.

Depuis 50 ans, plusieurs générations ont été formées.




Etat des lieux

Bâtiments
Les locaux datent de la création du foyer. Prévus pour une quarantaine d’enfants, ils en accueillent actuellement 110. Tous les bâtiments ont besoin d’être rénovés et des dortoirs supplémentaires sont nécessaires. SOS Enfants et la communauté des Pygmées Bagyeli de Bipindi au Cameroun

Les travaux de construction de douches et de WC supplémentaires sont actuellement en cours (fondations déjà coulées).

L’implantation du château d’eau est faite. Les travaux d'élévation commenceront dès que les pluies auront cessé car, actuellement, la route est très mauvaise (bourbiers nombreux) et les camions ne peuvent accéder à Bipindi.

Le foyer ne peut répondre à toutes les demandes d’inscription en raison de la capacité d’accueil insuffisante et de la vétusté des locaux. Une rénovation des bâtiments existants est envisagée ainsi qu’un agrandissement permettant d’accueillir tous les enfants qui désirent être scolarisés au foyer.

Sont également prévues pour les années à venir l'extension de la porcherie et de la palmeraie génératrices de revenus, si nous parvenons à trouver les fonds nécessaires. <
Situation sanitaire
Le foyer est pourvu d’une infirmerie avec une seule infirmière pour l’ensemble des enfants. Elle a beaucoup de travail !
Les affections principales sont :
  1. le paludisme
  2. les maladies liées à la qualité de l’eau (problèmes intestinaux, typhoïde…)
  3. problèmes de peau (mycose, furoncles, petites plaies…)
Grâce aux travaux d'adduction d’eau, les maladies provoquées par l’eau et les problèmes intestinaux devraient régresser.
Les crises de paludisme sont, quant à elles, soignées par la chloroquine, encore efficace pour des enfants n’ayant jamais été traités auparavant.





But de l’éducation


Les Pygmées vivent dans une région de grande division.
Il leur faut y faire face en gardant leur propre identité, d’où l’importance d’une scolarisation de plus en plus précoce dans leur propre langue. SOS Enfants et la communauté des Pygmées Bagyeli de Bipindi au Cameroun

Des animateurs Bagyeli, anciens élèves du foyer, transmettent aux enfants la culture du peuple Bagyeli pendant les deux années de maternelle, avant qu’ils n’intègrent le système éducatif national.
Ils utilisent une méthode spécialement adaptée aux enfants de la forêt, la méthode ORA (Observer - Réfléchir - Agir). L’apprentissage du français commence en 2ème année de maternelle.

Une formation des parents est également mise en place sous forme de réunions au cours desquelles ils prennent conscience des problèmes propres à la communauté Pygmée :
  • l’accès à la citoyenneté et l’émancipation
  • le passage du nomadisme à la sédentarité
  • l’accès aux terres
Pendant ces stages, ils participent aux travaux des champs et de la palmeraie et apportent une contribution minime, financière et en nature.





Accès à la citoyenneté

SOS Enfants et la communauté des Pygmées Bagyeli de Bipindi au Cameroun

Les Pygmées n’ont ni état civil ni carte d’identité. Etant nomades, ils n’effectuent pas de déclaration de naissance car ils n'ont aucun bureau d’état civil à leur disposition. Le Pygmée n’existe pas en tant que citoyen.

La principale difficulté est d’établir un acte de naissance. Cette procédure présente un coût de 5.000 à 6.000 F CFA par enfant, soit environ 600.000 F CFA pour l’ensemble des élèves du foyer.

La reconnaissance de l’identité et l’établissement de l’acte de naissance étaient cette année le thème de la journée nationale de l’enfant africain.

C’est pour cette reconnaissance que le FONDAF sollicite aujourd'hui l’aide de SOS Enfants.





Accès aux terres et sédentarisation


Jusqu’à présent, les Pygmées étaient nomades et ne pouvaient de ce fait pas revendiquer la possession des sols. Depuis qu’ils se sédentarisent, ils travaillent sur des « terres coutumières » et ont ainsi accès à la propriété par le biais de demandes de concessions sur les terres du Domaine National.

Le groupe Pygmée n’a pas de chef. Ceci représente un obstacle à l’accession aux terres, d’où l’importance de la sédentarisation et de l’organisation de la communauté. SOS Enfants et la communauté des Pygmées Bagyeli de Bipindi au Cameroun

Au problème de déforestation s’ajoute depuis l'an 2000 la construction d’un oléoduc reliant le gisement de DOBA, au Tchad, au terminal pétrolier de Kribi.
Le tracé passe sur le territoire des Pygmées.
L’installation de cet oléoduc a provoqué des nuisances, en particulier la fuite du gibier et l’interdiction aux populations d’habiter à proximité de la zone de servitude du pipeline.
Ce qui réduit encore d'autant l'habitat naturel des pygmées.

Un projet de compensation pour les populations vulnérables vivant le long de l'oléoduc a vu le jour. Une fondation, la FEDEC, a été créée pour leur venir en aide et réparer les dégâts sociologiques et écologiques. De petites actions sont réalisées, mais il n’y a pas de suivi. Seules quelques maigres aides ponctuelles parviennent réellement aux Pygmées...

en savoir plus sur les problèmes posés par l'oléoduc Doba-Kribi




Conclusion


Ce projet unique au Cameroun mérite d’être soutenu car il contribue à la reconnaissance des droits et de la culture du peuple Bagyeli et à son indépendance. SOS Enfants et la communauté des Pygmées Bagyeli de Bipindi au Cameroun

Le FONDAF a contribué à l’éducation de plusieurs générations de Pygmées et montre des résultats concrets.
La demande de la part des Pygmées pour la scolarisation des enfants est croissante, signe d’un intérêt évident pour l’amélioration de leur condition sociale.

Si vous le souhaitez, vous pouvez vous associer à cette action et
parrainer un enfant Pygmée.










Le FONDAF, Foyer Notre-Dame de la Forêt
Mode de vie des Pygmées Bagyeli
Quelques vidéos sur la vie des Pygmées
Rentrée scolaire des enfants Pygmées
Enfants du Cameroun, familles du Fondaf





Parrainer un enfant Pygmée
Offrir un cadeau à un enfant Pygmée
Offrir un cadeau à votre filleul au Cameroun





SOS Enfants à Bipindi
Action humanitaire menée à Bipindi, historique
Campagne d'enregistrement des enfants à l'état civil
Adduction d'eau à Bipindi - Le château d'eau
Travaux de rénovation des structures d'accueil
Installation d'un élevage de porcs

Le site officiel du FONDAF

Les enfants Pygmées

Le Fondaf,
toutes les nouvelles








vous tente ?

Remplissez le formulaire ci-dessous et expédiez-le-nous sans attendre !

pour leur offrir les moyens de construire leur propre avenir pour un développement durable de cette région pour leur permettre de vivre leur vie d'enfant





correspond à un parrainage individuel d'enfant. Nous choisirons pour vous un enfant de Parrainage Cameroun, il deviendra votre filleul.
Nous vous enverrons sa photo et, par la suite, vous recevrez de ses nouvelles, tous les quatre mois environ. Nous y joindrons, de temps à autre, des photos, une lettre ou un dessin qu'il aura préparé pour vous.

Tous les enfants n'étant pas parrainés à Parrainage Cameroun, il n'est pas envisageable de développer une relation forte entre le parrain et son filleul. Trop de jalousies et de souffrances inutiles pourraient en découler pour les enfants.
Vous pouvez bien sûr écrire à votre filleul, votre lettre sera considérée comme adressée à . Elle sera lue publiquement à tout le groupe et présentée comme un signe d'amitié d'un parrain bienveillant, un encouragement à persévérer sur la voie de leur avenir.

Si vous préférez envoyer un colis, il sera également, et pour les mêmes raisons, considéré comme offert à tout le groupe d'enfants. Nous vous conseillons d'utiliser notre service de cadeaux à distance qui, dans la lignée du commerce équitable, vous permet d'offrir à l'enfant des objets qui seront achetés directement sur le marché local.

Nous vous demandons d'adresser toute correspondance à notre siège social, nous nous chargerons de la faire parvenir .

En savoir plus sur l'envoi de courrier aux filleuls





Parrainage Cameroun

M. M.Mme Mme Mlle
parrainer un enfant : envoyer le formulaire * Nom / Prénom
* E-mail 
Adresse

C.Postal  Ville 
Pays 
* champs obligatoires
Je souhaite :
Ma contribution mensuelle : 10 € (minimum)  15 €   30 €   autre   €
Calcul de la réduction fiscale
J'opte pour le prélèvement mensuel automatique et vous joins par courrier
     l'autorisation de prélèvement remplie et signée accompagnée d'un RIB.
            → Imprimer le formulaire de prélèvement

J'envoie un chèque de € pour les premiers mois de parrainage
    et j'enverrai un nouveau chèque à l'issue de cette période.

Je procéderai par virement bancaire ou virement international.
En cas de problème pour l'envoi de ce formulaire,
contactez-nous par le biais de votre messagerie.




Parrainer un enfant avec SOS ENFANTS
Association humanitaire loi 1901 reconnue d'utilité publique
haut de page
8, rue du Château des Rentiers - 75013 - PARIS
Tél : 01 45 83 75 56 - Fax : 01 45 85 53 60
Mentions légales


Partager Facebook Twitter Google MySpace Del.icios.us

Voir aussi

L'association et ses actions d'éducation
Action humanitaire dans le monde

Les parrainages d'enfants
Parrainage individuel ou collectif

Comment aider ?   Comment participer ?

Coordonnées bancaires

La Banque Postale - Agence La Source
Cpte N° 35 838 30 H 033
IBAN : FR04 2004 1010 1235 8383 0H03 397
BIC : PSSTFRPPSCE Don en ligne

Hébergement offert
Annuaire liens durs des Corrigés du Web   Merci à notre hébergeur gratuit.   Copyright Aider sans assister - SOS Enfants

Association de parrainage d'enfants Les nouvelles de SOS Enfants Partager sur Face Book Partager sur Twitter Ajouter un favori sur Google