Aide aux orphelins du sida

Point d'Ecoute de Gisenyi, Rwanda

Rapport annuel
Suivi psycho-social des orphelins



>Frarie d'orphelins du sida au Rwanda Les orphelins du Sida ne sont pas égaux face à la fatalité de la perte de leurs parents. S'ils sont orphelins de mère et que le père est capable de travailler, les enfants ne manquent en général de rien sur le plan matériel.

Par contre, la situation des enfants orphelins de père est la plupart du temps dramatique car la maman est bien souvent malade du Sida elle aussi et sans aucune source de revenus. Ces orphelins encourent des difficultés d'encadrement et d'éducation. La maman se trouve rapidement submergée par les tâches quotidiennes, elle a du mal à subvenir aux besoins de sa famille et l'autorité paternelle fait défaut.

Car, quel que soit le degré d’affection et de surveillance des tutelles, la situation de ces enfants est déplorable car les familles d’accueil doivent prendre simultanément la charge de leur propre progéniture et celle des orphelins.

Et le sort des orphelins vivant en fratrie sous la tutelle de l'aîné chef de famille n'est guère plus enviable. C’est ainsi que dans les deux cas, les orphelins garçons sont obligés d’exercer des travaux précoces tel que le transport des marchandises, les travaux champêtres, les ravitaillements de l’eau sur les chantiers… pour subvenir à leurs besoins vitaux, tandis que les filles risquent de tomber dans la dérive avec comme conséquence les grossesses non désirées et autres réalités des filles mères dans la recherche d’une autosubsistance.




Suivi psycho-social des orphelins
Collaboration avec les instances publiques Les orphelins du sida à Gisenyi, Rwanda



>Fratrie d'orphelins du sida au Rwanda Durant ce premier semestre, le suivi des orphelins a été renforcé.
Beaucoup d’enfants ont connu des difficultés non seulement liées à leur statut d’orphelin, mais aussi à la réforme de l’habitat qui s’opère dans notre pays. (voir ci-dessous)

La détermination du Point d'Ecoute et la bonne collaboration avec les autorités des instances de base, les familles proches des défunts et les orphelins eux-mêmes ont pu alléger certaines souffrances des fratries. Le plaidoyer et les sensibilisations nous ont amené à atteindre toutes les souches de la population. Nous avons pu impliquer les différents acteurs sociaux et les amener à jouer leur rôle pour l’éducation et l'épanouissement de ces enfants et nous avons été surpris car beaucoup de gens se sont montrés coopératifs pour le bien être des orphelins.

    
C’est ainsi qu’un ménage de quatre orphelins a été divisé en deux. Ce ménage était sous la responsabilité d’un grand père au bout de ses forces. Vu la situation qui prévalait dans le ménage, nous avons approché l’oncle des orphelins afin qu’il puisse épauler le vieux grand-père. Conscient du problème, l’intéressé a accepté de s’occuper de deux orphelins et le vieux est resté avec les deux autres. Les orphelins, trois grands garçons scolarisés à l’école secondaire et un plus jeune élève à l'école primaire, se sont réjouis de cette décision car la vie de chacun est facilitée et leurs souffrances sont allégées.

    




Collaboration avec les instances publiques
Exemple de collaboration avec l'administration sociale Les orphelins du sida à Gisenyi, Rwanda



Cueillette du thé dans le cadre du VUP au Rwanda
Vision Umurenge Project
Suite à une bonne collaboration avec les autorités des instances de base, nous avons pu procurer quelques emplois au VUP (Vision Umurenge Project) à certains orphelins chefs de ménages particulièrement vulnérables dans la zone de Nyamyumba.
Actuellement, ces jeunes sont en mesure de subvenir intégralement aux besoins primordiaux de leurs foyers. Grâce à l’amélioration de leurs conditions de vie, certains d'entre eux ont même pu ramener au foyer ceux de leurs frères et sœurs qui avaient été contraints de partir vivre dans des familles d’accueil.




Exemple de collaboration avec l'administration sociale
Exemple de suivi individuel Les orphelins du sida à Gisenyi, Rwanda


Famille d'orphelins du sida au Rwanda Il s’agit d’un ménage de deux orphelins de père sous la responsabilité d’une maman dont l’infection par le VIH/SIDA a présentement atteint les méninges. Son état de santé laisse à désirer de telle façon qu’elle passe le plus clair de son temps sur un lit d’hôpital avec des répercussions sur la scolarisation des enfants.

Après de nombreuses démarches pour améliorer les conditions de vie de ces orphelins, outre l'aide matérielle et psychologique du Point d'Ecoute, nous avons obtenu du District Administratif les aides ci-après :
  • la réhabilitation de leur habitat,
  • la construction de lieux d’aisance,
  • l'attribution d'un fonds pour le petit commerce de pommes de terre, sel, huile, arachides et braises.
Les enfants ont repris leur rythme de la scolarisation, ils ont assez à manger et arrivent à se débrouiller pour l’alimentation de leur maman lorsqu'elle est hospitalisée. Le District a accepté nos souhaits en ce qui concerne la surveillance des travaux de réhabilitation et la gestion des fonds du ménage par les autorités du secteur d’attache afin d’éviter la subtilisation du matériel et le gaspillage des fonds en l'absence de la maman.




Exemple de suivi individuel
Quelques liens Les orphelins du sida à Gisenyi, Rwanda


Jeune fille du Rwanda
Le Point d'Ecoute accompagne les fratries vers leur autonomie en tenant compte de chaque cas particulier par un suivi attentif et des conseils adaptés. La plupart des enfants suivent les conseils et se débrouillent alors bien. A titre d’exemple, une orpheline avait abandonné l’école pour cause de délinquance qui l'avait menée en prison. Elle a écouté les animateurs et a finalement compris qu’elle est seule responsable de ce que va devenir sa vie future. Comme son âge ne lui permettait pas de reprendre le chemin de l’école, elle a postulé dans les forces de sécurité de sa région comme « Local Défense Force ». Elle a été engagée et est très fière de son emploi, d'autant plus que la population et son voisinage ont beaucoup apprécié sa décision.
Bilan du suivi des orphelins
Globalement, les enfants suivent les conseils donnés par les animateurs et l'on a la joie de voir des situations évoluer très positivement. Il faut quand même noter quelques problèmes rencontrés, pour lesquels les solutions ne sont pas toujours faciles à trouver. Au cours du semestre, nous avons ainsi enregistré trois cas de grossesses non désirées dont une petite fille qui vient à peine d’atteindre la puberté et une autre qui était scolarisée en 3ème année secondaire. Nous avons eu également un cas de mariage illégal et le cas d’une fille mère qui est tombée dans la prostitution et a abandonné son foyer. Le cas n'a pas été repéré tout de suite et cela a entraîné l’abandon scolaire du frère aîné, obligé de travailler à droite à gauche pour pouvoir nourrir la fratrie à la place de sa sœur. L'intervention du Point d'Ecoute a ramené le garçon à l'école et on recherche actuellement la meilleure solution pour cette jeune fille et sa fratrie.




Scolarisation des orphelins
Quelques liens Les orphelins du sida à Gisenyi, Rwanda



Le Point d'Ecoute scolarise 157 orphelins du sida à l'école primaire, ainsi que 112 collégiens à l'école secondaire. Pour cette année scolaire, les répartitions sont les suivantes :
Ecole PRIMAIRE
NiveauNombreGarçonsFilles
6ème Année1697
5ème Année341618
4ème Année321616
3ème Année301218
2ème Année291118
1ère Année16106
TOTAL1577483
Ecole SECONDAIRE
NiveauNombreGarçonsFilles
6ème Année101
5ème Année17125
4ème Année17125
3ème Année16106
2ème Année26179
1ère Année352411
TOTAL1127537






Rassemblements des orphelins
Quelques liens Les orphelins du sida à Gisenyi, Rwanda



Rassemblements des orphelins du sida de Gisenyi Ils ont lieu par groupes géographiques, deux fois par mois dans chacune des zones d'intervention.
Le Point d'Ecoute attache une très grande importance à ces rassemblements des fratries. En effet, c’est une occasion privilégiée pour les enfants de se détendre et de rompre leur solitude en profitant d'animations culturelles et sportives qu'ils aiment particulièrement.

C'est également un temps fort où nous pouvons apprendre aux orphelins tout ce que leurs parents n'ont pas eu le temps de leur transmettre.
En effet, les animateurs profitent de ces moments de détente et d'épanouissement pour faire passer des messages choisis en fonction des réalités rencontrées sur terrain.
Compte tenu des résultats scolaires très insuffisants du 1er trimestre, les messages ont largement été axés sur l’importance de la scolarisation et les mesures à prendre pour rehausser leurs notes.
Rassemblements des orphelins du sida de Gisenyi
Nous avons également abordé d’autres sujets d’intérêts communs et plus particulièrement le problème des relations sexuelles et des mariages précoces car nous avons hélas enregistré au cours du semestre quelques cas désastreux de mariage de très jeunes filles à peine pubères et de grossesses non désirées parmi nos orphelines. Nous ne saurons assez dire combien la prévention dans ce domaine est indispensable mais hélas difficile à mettre en œuvre…

Et naturellement, pour éviter la propagation du VIH/SIDA, nous profitons toujours des rassemblements pour parler de la maladie, de ses divers modes de contamination et des mesures de précaution indispensables à prendre.
Nous invitons les orphelins à être au centre de lutte. En les amenant à participer activement aux discussions sur leur propre avenir, nous parvenons à les conscientiser sur les dangers de la précocité des rapports sexuels, de la déscolarisation, et de la fréquentation de certains adultes malintentionnés etc.




Thèmes abordés avec les orphelins
Quelques liens Les orphelins du sida à Gisenyi, Rwanda


Principaux sujets abordésObservations
Rappel sur l’importance de la scolarisation et les attitudes à prendre pour rehausser le taux de réussite.Le sujet a été largement traité en raison des échecs au cours du 1er trimestre. Les enfants ont promis de travailler avec assiduité pour remonter leurs notes.
La santé reproductive :
  • les organes de reproduction (rôle et fonctionnement),
  • les transformations physiques, physiologiques et sociales.
Les enfants ont bien compris l'importance du dialogue et de la coopération avec les membres de leurs familles et savent à présent comment revendiquer leurs droits.
Implication des orphelins dans la résolution des conflits familiaux.Les enfants ont pu connaître le fonctionnement du corps humain et savent maintenant comment bien le gérer et éviter certaines erreurs et comportements à risque. Ils ont souhaité approfondir ce thème.
Conséquences des relations sexuelles précoces et non protégées.Partant du fonctionnement du corps humain, les enfants ont bien compris les dangers des rapports sexuels précoces, en particulier les risques de grossesses et du VIH/SIDA.
Les facteurs responsables de la prostitution des enfants.Les enfants ont appris les attitudes à adopter pour ne pas tomber dans les pièges tendus par les abuseurs de sexe.
Importance du dépistage volontaire et importance de la communication pour le changement de comportement dans la lutte contre le VIH/SIDA.Les enfants ont participé activement aux discussions qui ont été organisées et ont dégagé la fierté d’une personne sans infection du VIH/SIDA.
La drogue et le VIH/SIDA.Les enfants ont compris que l’usage de la drogue peut conduire à des comportements antisociaux et plus particulièrement à des rapports sexuels accidentels avec comme conséquence l’infection au VIH/SIDA.
Entretien du jardin potager, importance de la diversification des cultures pour l'alimentation. Les enfants savent l’importance et le rôle des légumes dans une alimentation équilibrée, comment les cultiver, comment les utiliser.
Prévention des maladies des mains sales et du paludisme.
Rappels sur l'importance de l’hygiène corporelle, vestimentaire et alimentaire et les avantages de l'utilisation des moustiquaires imprégnés d’insecticides.
Les enfants ont vite compris qu’ils sont responsables de certaines maladies telles que les verminoses et le paludisme et qu’il faut changer leurs comportements pour une prévention efficace.




Rassemblements des orphelins du sida Les orphelins du sida à Gisenyi, Rwanda

Nous vous remercions sincèrement de votre aide qui nous permet de réaliser cela et d'agir au quotidien pour la prise en charge, l'amélioration des conditions de vie et la préparation d'un avenir pour ces enfants si vulnérables.

Rassemblements des orphelins du sida

Aloys Kaberuka
Coordonnateur du Point d'Ecoute









ORPHELINS DU SIDA, rapport annuel
Prise en charge des enfants
Aide apportée, rapport d'activité
Orphelins du Sida, 10 ans d'aide
Journée d'une enfant au Rwanda
Habitations
Sécurité alimentaire
Jardins potagers
Petit élevage
Distributions de vivres
Don de chèvres : un cadeau solidaire et utile
Message des enfants

Orphelins du sida
Enfants des rues

Le Point d'Ecoute,
toutes les nouvelles




ENFANTS DES RUES, rapport annuel
Aide apportée aux enfants des rues, rapport d'activité
Enfants des rues, 20 ans d'aide
De la rue à la réinsertion, le parcours d'un enfant au Point d'Ecoute
Réunification familiale
Une journée avec les enfants
Jeux et divertissements
Cantine et repas chaud
Enfants des rues, scènes de vie

L'association Sauver les Enfants





Parrainer un orphelin du sida - Pourquoi et comment parrainer un orphelin ?
Parrainer un enfant des rues - Pourquoi et comment parrainer un enfant des rues ?
Parrainer un collégien - En savoir plus sur ce parrainage privilégié

Offrir à un enfant des rues le matériel nécessaire à sa réinsertion
Offrir à un orphelin du sida de quoi subvenir à ses besoins

Courriers des Parrains et Marraines à leurs filleuls





Action humanitaire au Rwanda, historique et détails
Le Point d'Ecoute
Actions auprès des enfants de la rue
Construction du centre d'accueil

Lutte contre la pauvreté : foyers de cuisson améliorés
Développement social : un moulin à grains



Parrainer un enfant avec SOS ENFANTS
Association humanitaire loi 1901 reconnue d'utilité publique
haut de page
8, rue du Château des Rentiers - 75013 - PARIS
Tél : 01 45 83 75 56 - Fax : 01 45 85 53 60
Mentions légales


Partager Facebook Twitter Google MySpace Del.icios.us

Voir aussi

L'association et ses actions d'éducation
Action humanitaire dans le monde

Les parrainages d'enfants
Parrainage individuel ou collectif

Comment aider ?  Comment participer ?

Coordonnées bancaires

La Banque Postale - Agence La Source
Cpte N° 35 838 30 H 033
IBAN : FR04 2004 1010 1235 8383 0H03 397
BIC : PSSTFRPPSCE Don en ligne

Hébergement offert
Annuaire liens durs des Corrigés du Web   Merci à notre hébergeur gratuit.   Copyright Aider sans assister - SOS Enfants

Association de parrainage d'enfants Les nouvelles de SOS Enfants Partager sur Face Book Partager sur Twitter Ajouter un favori sur Google