De la rue à la réinsertion

Vie au Centre pour les enfants des rues de Gisenyi

Parcours d'un enfant au Point d'Ecoute

Gisenyi - Rwanda


Identification des enfants des rues
Des enfants des rues viennent se faire identifier au Point d'Ecoute Chaque mois, une dizaine de nouveaux enfants arrivent au Point d'Ecoute pour se faire identifier. Cette première démarche marque le début du processus de réinsertion qui va s'étaler sur plusieurs mois, voire plusieurs années pour certains enfants. Une fois identifiés, ils participent à la vie du Centre. Ils sont accueillis tous les jours du lundi au vendredi par les animateurs qui accordent une place importante à l'écoute de ces enfants. En effet, l'écoute permet de les apprivoiser en vue de mieux les connaître, de comprendre leurs problèmes, les difficultés auxquelles ils se heurtent et de chercher ensemble comment y remédier, puis d'amener doucement les enfants à souhaiter et demander la réunification familiale.




Les enfants des rues et l'hygiène Les enfants des rues à Gisenyi, Rwanda
Vie au Centre
Les enfants des rues sont accueillis tous les jours au Point d'Ecoute Au Point d’Ecoute, les enfants sont chez eux. Le Centre est leur centre, ils y viennent librement, quand ils en ont envie. Ils peuvent satisfaire leurs besoins essentiels, prendre un repas chaud, faire leur toilette, laver leur linge… Ils peuvent se détendre et retrouver l'insouciance de l'enfance, regarder la télévision, jouer, chanter, danser… Et surtout, ils trouvent auprès de leurs animateurs l'écoute, l'aide et le soutien dont ils ont tant besoin. Toute une panoplie d'activités leur sont proposées sans qu'aucune ne leur soit imposée. Ils peuvent ainsi se ressourcer, reprendre des forces et se préparer progressivement à leur réinsertion.




Un repas chaud pour les enfants des rues Les enfants des rues à Gisenyi, Rwanda
Les enfants des rues et l'hygiène
Inutile de le nier, les enfants de la rue sont en général sales et vêtus de vêtements en loques. Afin de mieux marquer la rupture que représente leur arrivée au Point d'Ecoute, il est demandé aux enfants qui fréquentent le Centre de respecter les règles d’hygiène, tant corporelles que vestimentaires.

Les enfants des rues brûlent symboliquement leurs haillons et reçoivent des vêtements neufs Une fois identifié, l'enfant reçoit des vêtements propres. Il abandonne ses haillons qu'il brûle très symboliquement dans la cour. Par la suite, il lui est demandé d'essayer de rester propre, dans la mesure du possible. Au Centre, il a l'opportunité de se laver et de faire sa lessive. Des bassines et du savon sont mis à sa disposition, il a également accès aux sanitaires pour son hygiène corporelle.




Jeux des enfants des rues au Point d'écoute Les enfants des rues à Gisenyi, Rwanda
Un repas chaud pour les enfants des rues
Un repas chaud pour les enfants des rues à midi au Point d'Ecoute
La nourriture étant le souci numéro 1 des enfants de la rue, un repas chaud leur est servi entre 13 et 14 heures. Mais ce repas n'est pas exclusivement réservé aux enfants vivant dans la rue. Les enfants déjà réinsérés par le Point d'Ecoute peuvent eux aussi en bénéficier et il n'est pas rare que d'anciens de la rue, élèves en école primaire ou jeunes en formation professionnelle, passent au centre pour la restauration lorsqu'ils ont des difficultés pour trouver leur repas de la journée.
Après le repas, les enfants des rues participent au nettoyage et à la vaisselle

Pour mieux les sensibiliser aux notions essentielles d'hygiène, il est demandé aux enfants de participer par roulement à l'entretien du centre.

Ainsi, après la prise du repas, les enfants se sont repartis en équipes pour le nettoyage de la vaisselle et le ramassage des déchets tandis que d'autres se chargeront du balayage.




Alphabétisation des enfants de la rue Les enfants des rues à Gisenyi, Rwanda
Les divertissements : jeux de société et jeux collectifs
Les enfants des rues aiment beaucoup les jeux de cartes Plusieurs techniques sont utilisées pour encadrer et animer les enfants de la rue ; parmi celles-ci, le Point d'Ecoute privilégie les jeux qui sont une composante essentielle de la réinsertion des enfants.
En effet, les jeux permettent le divertissement de l’enfant et son développement physique, mais ils sont également utilisés pour le ramener à la discipline et au respect de la hiérarchie. Car les enfants de la rue sont la plupart du temps considérés, à juste titre, comme des déviants, des marginaux rebelles à toute autorité…
Les enfants des rues apprécient les jeux collectifs organisés pour eux
En matière de jeux et de sports collectifs, les enfants savent qu’ils doivent respecter les règles du jeu et qu’en cas de non respect de ces règles ou de violence, ils seront sanctionnés ou punis.

A travers ces principes de jeu, l’enfant apprend indirectement comment se conduire dans un groupe, à l’école, en famille, dans la communauté, en respectant les bons usages de société.

Cette acquisition facilitera ensuite sa réinsertion, tant familiale que scolaire et sociale.




Recherches familiales Les enfants des rues à Gisenyi, Rwanda
Alphabétisation et rattrapage scolaire
Alphabétisation des enfants des rues au Point d'Ecoute
La plupart des enfants vivant dans la rue ont abandonné l'école, depuis un temps plus ou moins long et de manière plus ou moins définitive. Pour faciliter leur réinsertion scolaire ou leur formation professionnelle, le Point d'Ecoute propose, selon les cas, des séances de remise à niveau scolaire et des cours d'alphabétisation.

Ces séances réhabituent l'enfant à fixer son attention et à se tenir tranquille, elles l'aident à devenir plus posé, à stabiliser




Scolarisation des rues Les enfants des rues à Gisenyi, Rwanda
Recherche des parents et réunification familiale
Recherche des parents et réunification familiale des enfants des rues Dès que l'enfant affirme son désir de quitter la rue pour retourner en famille, les animateurs entament la recherche familiale et la procédure de réunification.
La recherche des familles, la sensibilisation des parents et le dialogue mené avec eux pour le retour de l'enfant constituent un volet essentiel de leur travail. Les cas sont souvent difficiles, ils sont toujours abordés selon leurs spécificités propres.

Si l’enfant a quitté son foyer pour des raisons économiques, le Point d'Ecoute soutiendra la famille sur ce plan et pourra, par exemple, proposer une aide financière pour la création d'une activité génératrice de revenus, ou l'octroi de petit bétail pour la mise en route d'un élevage...
Si le problème était d’ordre psychosocial, comme la présence d’une marâtre, ou si l’enfant avait fui sa maison par peur d’une punition pour une faute commise, les animateurs font office de médiateurs pour réconcilier la famille et permettre à l’enfant de réintégrer son foyer.

Enfin, s'il n'est pas possible de retrouver les parents ou si la réunification est définitivement impossible, une famille d'accueil est cherchée pour l'enfant.

Dans tous les cas, l'enfant arrive dans la famille avec le matériel dit d'accompagnement, couvertures, casseroles et ustensiles domestiques divers, des cadeaux qu'il apporte avec lui et qui facilitent son retour.
Les enfants ont tous des vécus douloureux, beaucoup sont marqués à vie et il faut faire preuve d'une grande patience pour parvenir à les stabiliser une fois la réunification familiale effectuée.




Scolarisation des rues Les enfants des rues à Gisenyi, Rwanda
Réinsertion scolaire et formation professionnelle
Réinsertion scolaire des enfants des rues Une fois l'enfant réunifié en famille, le Point d'Ecoute l'inscrit à l'école, paie tous les frais et fournit l'uniforme, les chaussures et le matériel scolaire nécessaire.
Si l'enfant n'est plus en âge de fréquenter l'école, une formation, professionnelle ou le démarrage d'une activité génératrice de revenus lui sont proposés, selon ses aptitudes et ses goûts.

Après la réunification de l'enfant, le Point d'Ecoute continue à suivre l'enfant et sa famille. Les animateurs assurent un suivi familial et scolaire pour éviter toute rechute dans la rue et pérenniser la réinsertion de l'enfant. Ce suivi se poursuivra jusqu'à l'autonomie de l'enfant et son départ dans sa vie d'adulte.








ORPHELINS DU SIDA, rapport annuel
Prise en charge des enfants
Aide apportée, rapport d'activité
Orphelins du Sida, 10 ans d'aide
Journée d'une enfant au Rwanda
Habitations
Sécurité alimentaire
Jardins potagers
Petit élevage
Distributions de vivres
Don de chèvres : un cadeau solidaire et utile
Message des enfants

ENFANTS DES RUES, rapport annuel
Aide apportée aux enfants des rues, rapport d'activité
Enfants des rues, 14 ans d'aide

Orphelins du sida
Enfants des rues

Le Point d'Ecoute,
toutes les nouvelles



De la rue à la réinsertion, le parcours d'un enfant au Point d'Ecoute
Réunification familiale
Une journée avec les enfants
Jeux et divertissements
Cantine et repas chaud
Enfants des rues, scènes de vie

L'association Sauver les Enfants





Parrainer un orphelin du sida - Pourquoi et comment parrainer un orphelin ?
Parrainer un enfant des rues - Pourquoi et comment parrainer un enfant des rues ?
Parrainer un collégien - En savoir plus sur ce parrainage privilégié

Offrir à un enfant des rues le matériel nécessaire à sa réinsertion
Offrir à un orphelin du sida de quoi subvenir à ses besoins

Courriers des Parrains et Marraines à leurs filleuls





Action humanitaire au Rwanda, historique et détails
Le Point d'Ecoute
Actions auprès des enfants de la rue
Construction du centre d'accueil

Lutte contre la pauvreté : foyers de cuisson améliorés
Développement social : un moulin à grains



Parrainer un enfant avec SOS ENFANTS
Association humanitaire loi 1901 reconnue d'utilité publique
haut de page
8, rue du Château des Rentiers - 75013 - PARIS
Tél : 01 45 83 75 56 - Fax : 01 45 85 53 60
Mentions légales


Partager Facebook Twitter Google MySpace Del.icios.us

Voir aussi

L'association et ses actions d'éducation
Action humanitaire dans le monde

Les parrainages d'enfants
Parrainage individuel ou collectif

Comment aider ?  Comment participer ?

Coordonnées bancaires

La Banque Postale - Agence La Source
Cpte N° 35 838 30 H 033
IBAN : FR04 2004 1010 1235 8383 0H03 397
BIC : PSSTFRPPSCE Don en ligne

Hébergement offert
Annuaire liens durs des Corrigés du Web   Merci à notre hébergeur gratuit.   Copyright Aider sans assister - SOS Enfants

Association de parrainage d'enfants Les nouvelles de SOS Enfants Partager sur Face Book Partager sur Twitter Ajouter un favori sur Google