Prise en charge des orphelins du sida

Point d'Ecoute de Gisenyi, Rwanda

Problèmes rencontrés
Aloys Kaberuka, coordonnateur


Suivi psycho-social
>Fratrie d'orphelins du sida au Rwanda Les orphelins du Sida constituent une population d’une vulnérabilité extrême qui a eu le malheur de perdre ses parents en bas âge.

En effet, ils se sont retrouvés seuls, incapables de gérer leurs émotions, exposés au risque de développer des syndromes psycho-traumatiques. Il s’avère donc nécessaire de prendre en considération les variables aggravant la fréquence et l’intensité de ces réactions psycho-traumatiques.

Le traumatisme causé par le Sida a lui-même de nombreuses facettes. En perdant leurs parents, les enfants perdent la sécurité qui est par essence associée au foyer parental. Leur qualité de vie se détériore pendant qu'eux-mêmes glissent rapidement dans un grand isolement.
Alors que l’enfant devrait grandir dans un milieu familial stable, encadré et épaulé par des adultes aimants pour favoriser son épanouissement et lui assurer un développement harmonieux, il se retrouve seul dans la vie, au sein d'une fratrie souvent nombreuse.




Hygiène et santé des orphelins du sida Les orphelins du sida à Gisenyi, Rwanda

Problèmes rencontrés


>Fratrie d'orphelins du sida au Rwanda Les animateurs du Point d'Ecoute sillonnent en permanence la région pour le suivi psychosocial de ces fratries. Ceci leur permet d’identifier les problèmes que rencontrent les enfants afin d'y trouver des solutions, et plus particulièrement leur donner les moyens de s’adapter au contexte social hostile et parfois même menaçant dans lequel ils vivent.
>Frère et soeur orphelins du sida au Rwanda
Dans le souci de répondre à leurs besoins sur tous les plans, tant physique, psychologique et social, ces trois domaines sont couverts par le Point d'Ecoute. Et il y a lieu de signaler que, grâce aux multiples gestes posés par les animateurs, bon nombre d’enfants sont devenus aujourd'hui des adultes fiers d’eux-mêmes, autonomes et responsables.

Les conflits en rapport avec le patrimoine, les maltraitances familiales et sexuelles sont les problèmes les plus fréquents. Nous parvenons à des solutions en servant d'intermédiaire entre les orphelins et les autorités des instances de base, les parentés et les tutelles. Et en cas de besoin, nous pouvons compter sur le concours des Avocats sans frontières, notre partenaire en matière juridique

La sensibilisation de la population est un élément important pour la lutte contre la stigmatisation des orphelins du Sida.
En effet la crainte de la maladie et de la contamination par les contacts quotidiens suscitent des comportements de rejet et d’exclusion des malades et de leur famille au sein même du réseau de parenté. Comble de malheur pour les orphelins, la discrimination sociale entraîne un affaiblissement des solidarités familiales.

Nous sommes aujourd'hui sur le bon chemin car cette discrimination sociale qui rendait les orphelins de plus en plus seuls et vulnérables est en recul dans les familles des enfants encadrés par le Point d'Ecoute.
Les familles d’accueil comprennent peu à peu que, vivant dans des conditions extrêmement précaires, les orphelins sont des enfants infiniment vulnérables qu'il faut traiter avec douceur car le moindre geste de maltraitance peut déclencher un conflit ouvert difficile à maîtriser.




Aide alimentaire aux orphelins du sida Les orphelins du sida à Gisenyi, Rwanda

Santé et hygiène


Suivi médical des orphelins du sida au Rwanda Les orphelins du Sida sont confrontés aux difficultés de la satisfaction des besoins fondamentaux, et en particulier des soins de santé alors même qu'une partie d'entre eux est hélas contaminée.

Conscient du problème, le Point d'Ecoute ne ménage aucun effort pour l’accès des orphelins aux soins de santé primaire. Tous les enfants encadrés sont affiliés à la Mutuelle de Santé, leur adhésion est intégralement prise en charge et les cotisations sont payées en avance pour éviter toute rupture éventuelle des soins.

De fait, en cas de maladie, les enfants bénéficient des soins ad hoc dans les Centres de Santé de leur ressort et sont transférés sans difficultés pour les soins spécialisés dans les hôpitaux en cas de besoin.

Les enfants atteints par le VIH-SIDA, séropositifs et victimes d'infections opportunistes sont placés sous traitement anti-rétro-viraux et on constate même des effets spectaculaires pour certains d'entre eux.




Quelques liens Les orphelins du sida à Gisenyi, Rwanda

Scolarisation


Réinsertion scolaire des orphelins du sida Le Point d'Ecoute a toujours lutté pour les droits de l’enfant en général et celui de la scolarisation en particulier. Dans le cadre de la scolarisation des orphelins du Sida, l’appui ne s'arrête pas à l’octroi du matériel scolaire et au paiement des frais afférents, il se prolonge par un suivi régulier des enfants, tant à l’école qu’en famille.

Le suivi scolaire comprend des échanges fréquents avec les enseignants et les directeurs d'école et il convient à cet égard d’apprécier le climat de confiance et la franche collaboration qui les caractérisent. Distribution de fournitures scolaires aux orphelins du sida

Ces échanges avec les responsables scolaires ont pour but essentiel de trouver des voies et des moyens pour rehausser le niveau scolaire et améliorer le taux de réussite des orphelins du Sida scolarisés.

Le suivi en famille permet également de prévenir les abandons scolaires et de responsabiliser les parentés et les tutelles sur leur implication pour une scolarisation efficace et durable.




Quelques liens Les orphelins du sida à Gisenyi, Rwanda

Sécurité alimentaire

Petit élevage


Elevage de petit bétail pour la sécurité alimentaire des orphelins du sida La nourriture étant le souci principal des fratries orphelines, le Point d'Ecoute met un accent tout particulier sur la prévention de la malnutrition des enfants. Dans cette optique, l’éducation nutritionnelle des enfants chefs de ménage et des mères et tutelles de famille est une priorité qui prend corps, entre autres, par l'apprentissage des jardins potagers et l'initiation au petit élevage.

Le Point d'Ecoute encourage fortement le petit élevage en raison de son impact positif, plus particulièrement en ce qui concerne le renforcement des capacités des ménages d'orphelins. En effet, les enfants peuvent vendre les chevreaux et autres produits issus de leur élevage et se procurer ainsi de bons revenus. Les enfants ont compris l'intérêt de cette pratique et ont commencé à diversifier leur petit bétail par le troc ou la revente, optant selon le cas pour les chèvres, les moutons ou les porcs, voire même les vaches pour certains.




Quelques liens Les orphelins du sida à Gisenyi, Rwanda

Sécurité alimentaire

Jardins potagers


Jardins potagers pour les orphelins du sida : culture des aubergines En parallèle, pour aider les fratries à diversifier leur alimentation, le Point d'Ecoute encourage également les cultures potagères et octroie régulièrement aux fratries des semences variées telles que oignons, carottes, choux, poivrons, aubergines, pour ne citer que cela.
L'alimentation des enfants s'en trouve nettement améliorée et, de plus, l'excédent de production des légumes peut être vendu, offrant ainsi aux enfants une autre source de revenus appréciables.
Jardins potagers pour les orphelins du sida : culture des choux
Notons que ces jardins potagers se font autour de la maison. Grâce au fumier organique provenant du petit élevage, les plantes poussent très bien et les productions sont bien satisfaisantes.




Quelques liens Les orphelins du sida à Gisenyi, Rwanda

Sécurité alimentaire

Distributions alimentaires

Pour compléter ces dispositifs efficaces mais malgré tout insuffisants, le Point d'Ecoute procède tous les deux mois à une distribution conséquente de provisions alimentaires, proportionnellement à la taille des fratries.
Distribution alimentaire aux orphelins du sida Cet appui est particulièrement apprécié par les enfants car les provisions qui leurs sont distribuées correspondent à la base de leur alimentation, particulièrement les haricots et la farine de maïs, appelée Ikawunga.

Les petits poissons séchés ou Indagara ont été inclus depuis quelques années dans les distributions et ils font la joie des enfants qui raffolent de cet aliment très riche en protéines.

Sur l'année, chaque enfant bénéficie ainsi de 24 kg de haricots, 12 kg de farine de maïs, 6 kg de riz, 4 kg de petits poissons, une grande bouteille d’huile et du sel en quantité suffisante auxquels on a ajouté cette année un kg de sucre pour Juillet et un autre pour Noël. Ceci est d’autant plus important que la faim au ventre reste le problème Number One pour la plupart des fratries.

A cela, il ne faut pas oublier d’ajouter le matériel de première nécessité, à savoir l’octroi de 6 savons, une couverture, une assiette et un gobelet par enfant, plus l’octroi dd'une casserole et une grande bassine par fratrie.




Rassemblements des orphelins du sida Les orphelins du sida à Gisenyi, Rwanda

Habitations des orphelins

C'est une triste réalité mais les orphelins du Sida vivent tous dans des maisons fort vétustes et pour la plupart en état de délabrement avancé. Les gros orages et les aléas climatiques naturels ont souvent raison de ces pauvres logements : les toitures s'envolent, les murs s'effondrent et les enfants se retrouvent sans logis… Les maisons délabrées des orphelins du sida
Maison d'une fratrie d'orphelins réhabilitée par le Point d'Ecoute Afin de mettre les orphelins à l'abri du froid et des intempéries, le Point d'Ecoute a entrepris un programme de réhabilitation des habitations identifiées comme étant les plus délabrées.
Malgré les moyens limités, l’activité avance : un grand nombre de maisons ont été recensées, une part d'entre elles ont déjà été réhabilitées et le programme continue.




Quelques liens Les orphelins du sida à Gisenyi, Rwanda

Rassemblements des enfants

Organisés deux fois par mois, les rassemblements des orphelins du Sida permettent non seulement de rompre la solitude des fratries par des divertissements mais aussi de leur dispenser des formations spécifiques sur des thèmes choisis en fonction des problèmes rencontrés lors des visites à domicile.

Rassemblement des orphelins du sida de la zone de Nyamyumba
Sujets abordés durant les rassemblements
L’hygiène et santé
Les organes génitaux humain
La santé reproductive et la sexualité
Transformations qui surviennent à la puberté
Le dépistage du VIH chez les enfants
Les MST et le VIH/SIDA
La santé reproductive des adolescents et les IST
La prostitution et ses conséquences
Les abus et violences sexuelles
Les règles menstruelles et la grossesse
L’hygiène et santé
Importance de la scolarisation
Droits et devoirs de l’enfant
Les drogues et ses conséquences
Préparation d’un jardin potager moderne
Préparation d’un aliment équilibré
Le petit élevage
Les abus et violences sexuelles

Les formations sur la santé reproductive, la prévention des infections sexuellement transmissibles et le VIH/SIDA restent notre préoccupation principale au cours des rassemblements. En effet les IST sont une réalité présente parmi la jeunesse et elle ruine leur santé de reproduction. Quant au VIH/SIDA, il constitue une menace sérieuse pour notre population. Cependant, les adolescents peuvent relever le défi et se construire un monde sans l'angoisse du VIH/SIDA en s’impliquant réellement dans la lutte contre cette pandémie.




Quelques liens Les orphelins du sida à Gisenyi, Rwanda

Impact des rassemblements

Rassemblement des orphelins du sida de la zone de Gisenyi Le cas des fratries reste une particularité car ils n’ont ni parents, ni structure sociale pouvant servir de source d’information ou simplement de protection contre les abus dont ils peuvent faire l'objet. D'où l'importance des messages que nous délivrons à l'occasion de ces rassemblements.

Grâce à ces messages spécifiques, nous constatons une décroissance significative des IST et des grossesses de jeunes filles adolescentes. Nous observons également un changement très net de comportement de nos orphelins vis-à-vis au VIH/SIDA. Les fratries sont à présent bien sensibilisées sur ce fléau, les enfants en parlent librement entre eux et s'entraident pour identifier les facteurs de risque de sa transmission et trouver des mesures à adopter pour s'en tenir éloignés.

Les rassemblements étant également des occasions opportunes pour divertir les fratries, les animateurs organisent ces jours-là des matches de football, des danses modernes et folkloriques, des jeux d’ensemble et autres jeux collectifs qui permettent aux enfants de se retrouver, de rompre leur isolement, d'échanger ensemble et de se sentir à la fois appréciés, épaulés et bien entourés.
Rassemblement des orphelins du sida de la zone de Kanama


Nous vous remercions sincèrement de votre aide qui nous permet de réaliser cela et d'agir au quotidien pour la prise en charge, l'amélioration des conditions de vie et la préparation d'un avenir pour ces enfants si vulnérables.

Aloys Kaberuka
Coordonnateur du Point d'Ecoute
Décembre 2010









ORPHELINS DU SIDA, rapport annuel
Prise en charge des enfants
Aide apportée, rapport d'activité
Orphelins du Sida, 10 ans d'aide
Journée d'une enfant au Rwanda
Habitations
Sécurité alimentaire
Jardins potagers
Petit élevage
Distributions de vivres
Don de chèvres : un cadeau solidaire et utile
Message des enfants

ENFANTS DES RUES, rapport annuel
Aide apportée aux enfants des rues, rapport d'activité
Enfants des rues, 14 ans d'aide

Orphelins du sida
Enfants des rues

Le Point d'Ecoute,
toutes les nouvelles



De la rue à la réinsertion, le parcours d'un enfant au Point d'Ecoute
Réunification familiale
Une journée avec les enfants
Jeux et divertissements
Cantine et repas chaud
Enfants des rues, scènes de vie

L'association Sauver les Enfants





Parrainer un orphelin du sida - Pourquoi et comment parrainer un orphelin ?
Parrainer un enfant des rues - Pourquoi et comment parrainer un enfant des rues ?
Parrainer un collégien - En savoir plus sur ce parrainage privilégié

Offrir à un enfant des rues le matériel nécessaire à sa réinsertion
Offrir à un orphelin du sida de quoi subvenir à ses besoins

Courriers des Parrains et Marraines à leurs filleuls





Action humanitaire au Rwanda, historique et détails
Le Point d'Ecoute
Actions auprès des enfants de la rue
Construction du centre d'accueil

Lutte contre la pauvreté : foyers de cuisson améliorés
Développement social : un moulin à grains



Parrainer un enfant avec SOS ENFANTS
Association humanitaire loi 1901 reconnue d'utilité publique
haut de page
8, rue du Château des Rentiers - 75013 - PARIS
Tél : 01 45 83 75 56 - Fax : 01 45 85 53 60
Mentions légales


Partager Facebook Twitter Google MySpace Del.icios.us

Voir aussi

L'association et ses actions d'éducation
Action humanitaire dans le monde

Les parrainages d'enfants
Parrainage individuel ou collectif

Comment aider ?  Comment participer ?

Coordonnées bancaires

La Banque Postale - Agence La Source
Cpte N° 35 838 30 H 033
IBAN : FR04 2004 1010 1235 8383 0H03 397
BIC : PSSTFRPPSCE Don en ligne

Hébergement offert
Annuaire liens durs des Corrigés du Web   Merci à notre hébergeur gratuit.   Copyright Aider sans assister - SOS Enfants

Association de parrainage d'enfants Les nouvelles de SOS Enfants Partager sur Face Book Partager sur Twitter Ajouter un favori sur Google